Aller au contenu principal

Filtrer les contenus par objectif du Pacte mondial sur les migrations

1 – Données

2 – Lutter contre les facteurs négatifs

3 – Fourniture d’informations

4 – Identité légale et papiers

5 – Filières de migration régulière

6 – Recrutement et travail décent

7 – Réduire la vulnérabilité

8 – Sauver des vies

9 – Combattre le trafic de migrants

10 – Éradiquer la traite de personnes

11 – Gérer les frontières

12 – Contrôle, évaluation et orientation

13 – Alternatives à la rétention

14 – Protection consulaire

15 – Accès aux services de base

16 – Intégration et cohésion sociale

17 – Éliminer les discriminations

18 – Perfectionnement et reconnaissance des qualifications

19 – Contributions des migrants et diaspora

20 – Envois de fonds

21 – Retour digne et réintégration durable

22 – Protection sociale

23 – Coopération internationale

General

Select to view content by GCM guiding principle

Priorité à la dimension humaine

Coopération internationale

Souveraineté nationale

Primauté du droit et garanties d’une procédure régulière

Développement durable

Droits de l’homme

Prise en compte de la problématique femmes-hommes

Adaptation aux besoins de l’enfant

Approche mobilisant l’ensemble des pouvoirs publics

Approche mobilisant l’ensemble de la société

Périmètre géographique mondial

Filtrer les contenus par région

Afrique

Amériques

Asie

Europe

Océanie

Filtrer les contenus par pays

Afghanistan

Afrique du Sud

Albanie

Allemagne

Algérie

Andorre

Angola

Antigua-et-Barbuda

Arabie saoudite

Argentine

Arménie

Australie

Autriche

Azerbaïdjan

Bahamas

Bahreïn

Bangladesh

Barbade

Bélarus

Belgique

Belize

Bénin

Bhoutan

Bolivie (État plurinational de)

Bosnie-Herzégovine

Botswana

Brésil

Brunéi Darussalam

Bulgarie

Burkina Faso

Burundi

Cabo Verde

Cambodge

Cameroun

Canada

République centrafricaine

Tchad

Tchéquie

Chili

Chine

Chypre

Colombie

Comores

Congo

Costa Rica

Côte d’Ivoire

Croatie

Cuba

Danemark

République démocratique du Congo

Djibouti

Dominique

République dominicaine

Équateur

Égypte

El Salvador

Émirats arabes unis

Guinée équatoriale

Érythrée

Slovaquie

Slovénie

Espagne

États-Unis d’Amérique

Estonie

Eswatini

Éthiopie

Fédération de Russie

Fidji

Philippines

Finlande

France

Gabon

Gambie

Géorgie

Ghana

Grenade

Grèce

Guatemala

Guinée

Guinée-Bissau

Guyana

Haïti

Honduras

Hongrie

Islande

Îles Marshall

Îles Salomon

Inde

Indonesia

Iran (République islamique d’)

Iraq

Irlande

Israël

Italie

Jamaïque

Japon

Jordanie

Kazakhstan

Kenya

Kirghizistan

Kiribati

République populaire démocratique de Corée

République de Corée

Koweït

République démocratique populaire lao

Lettonie

Liban

Lesotho

Libéria

Libia

Liechtenstein

Lituanie

Luxembourg

Macédoine du Nord

Madagascar

Malaisie

Malawi

Maldives

Mali

Malte

Maroc

Maurice

Mauritanie

Mexique

Micronésie (États fédérés de)

Monaco

Mongolie

Monténégro

Mozambique

Myanmar

Namibie

Nauru

Népal

Pays-Bas

Nouvelle-Zélande

Nicaragua

Niger

Nigéria

Norvège

Oman

Ouganda

Ouzbékistan

Pakistan

Palaos

Panama

Papouasie-Nouvelle-Guinée

Paraguay

Pérou

Pologne

Portugal

Qatar

Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord

République de Moldova

République arabe syrienne

République-Unie de Tanzanie

Roumanie

Rwanda

Saint-Kitts-et-Nevis

Sainte-Lucie

Saint-Vincent-et-les Grenadines

Saint-Marin

Saint-Martin (partie néerlandaise)

Samoa

Sao Tomé-et-Principe

Sénégal

Serbie

Seychelles

Sierra Leone

Singapour

Somalie

Soudan

Soudan du Sud

Sri Lanka

Suède

Suisse

Suriname

Tadjikistan

Thaïlande

Timor-Leste

Togo

Tonga

Trinité-et-Tobago

Tunisie

Türkiye

Turkménistan

Tuvalu

Ukraine

Uruguay

Vanuatu

Venezuela (République bolivarienne du)

Viet Nam

Yémen

Zambie

Zimbabwe

Select by type of document

Analysis

E-learning course

Guidelines/Toolkits/Manuals

Journal Article

Methodology

Link

Policy Brief

Report

Resolution

Training / Workshop Material

Working Paper

Other

Objectif 8 du Pacte mondial pour des migrations

Sauver des vies et mettre en place une action internationale coordonnée pour retrouver les migrants disparus

Le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières repose sur 23 objectifs. Cette page fournit des ressources pour objectif 8 (Sauver des vies et mettre en place une action internationale coordonnée pour retrouver les migrants disparus):

“24. Nous nous engageons à coopérer au niveau international pour sauver des vies et prévenir les risques de décès et de blessure des migrants en organisant des opérations de recherche et de sauvetage individuelles ou conjointes, ainsi que la collecte et l’échange normalisés d’informations pertinentes, et en assumant collectivement la responsabilité de la protection de la vie de tous les migrants, conformément au droit international. Nous nous engageons en outre à identifier les migrants décédés ou disparus et à faciliter les échanges avec leur famille.

Afin de tenir ces engagements, nous puiserons dans les actions suivantes :

(a) Élaborer des procédures et des accords relatifs à la recherche et au sauvetage des migrants dont l’objectif premier soit de protéger le droit à la vie et qui fassent respecter l’interdiction des expulsions collectives, assurent une procédure régulière et des évaluations individuelles, améliorent les capacités d’accueil et d’assistance, et garantissent que la fourniture d’une aide de nature exclusivement humanitaire ne puisse être considérée comme illégale ;

(b) Étudier les conséquences des lois et politiques relatives aux migrations pour nous assurer qu’elles n’entraînent pas de nouveaux risques de disparition de migrants ou d’aggravation du phénomène, notamment en répertoriant les itinéraires dangereux empruntés par les migrants et en travaillant avec d’autres États ainsi qu’avec les parties prenantes et les organisations internationales concernées afin de déterminer les risques qui se posent dans certains contextes et d’établir des mécanismes visant à prévenir les situations dangereuses et à y remédier, en accordant une attention particulière aux enfants, notamment ceux qui ne sont pas accompagnés ou qui sont séparés de leur famille ;

(c) Permettre aux migrants de communiquer sans délai avec leurs proches pour leur faire savoir qu’ils sont en vie en leur donnant plus facilement accès à des moyens de communication le long des itinéraires de migration et lorsqu’ils ont atteint leur destination, y compris dans les centres de rétention administrative, ainsi qu’en leur permettant de s’adresser aux missions consulaires, aux autorités locales et aux organisations qui sont susceptibles de les aider à contacter leur famille, notamment dans le cas d’enfants ou d’adolescents non accompagnés ou séparés ;

(d) Mettre en place des voies de coordination transnationales, en passant notamment par la coopération consulaire, et désigner des points de contact à l’intention des familles à la recherche de migrants disparus, grâce auxquels ces dernières pourront être tenues informées de l’état d’avancement des recherches et obtenir d’autres informations utiles, et qui garantiront le respect du droit à la vie privée et la protection des données à caractère personnel ;

(e) Recueillir et centraliser des données relatives aux cadavres et en systématiser la collecte et assurer la traçabilité après l’enterrement, conformément aux normes médico-légales internationalement reconnues, et établir des voies de coordination transnationales pour faciliter l’identification des corps et fournir des informations aux familles ;

(f) Faire tous les efforts, y compris dans le cadre de la coopération internationale, pour retrouver, identifier et rapatrier dans leur pays d’origine les corps des migrants décédés, en respectant les souhaits des familles endeuillées, faciliter l’identification et le rapatriement des restes non identifiés, et veiller à ce que les corps des migrants décédés soient traités d’une manière digne, respectueuse et appropriée.

(PMM, 2018: par. 24)

Chaque année, des milliers de migrants meurent ou sont portés disparus dans le monde, notamment sur des itinéraires de migration irrégulière. Depuis 1996, plus de 75 000 décès survenus lors de migrations ont été recensés (OIM, 2014 ; 2020), ce chiffre étant toutefois probablement bien inférieur au nombre réel de vies perdues. L’écrasante majorité de ces décès sont survenus sur des itinéraires de migration irrégulière, où tant les risques naturels en terrains isolés que les risques d’origine humaine (moyens de transport dangereux, violence, etc.) ont entraîné de nombreux décès.

En lien étroit avec la dramatique mortalité des migrants, les familles rencontrent des difficultés à rechercher les êtres chers qui ont disparu pendant un voyage migratoire. Alors que les migrants portés disparus peuvent être morts ou vivants, il est extrêmement difficile de retrouver et d’identifier les migrants portés disparus dans un tel contexte transnational. Les familles n’ont pas toujours connaissance de l’itinéraire emprunté par leurs proches et, souvent, ne savent pas à qui demander de l’aide, ce qui les expose à des risques de fraude et de chantage. Il arrive qu’elles ne contactent pas d’organismes officiels de recherche par peur des conséquences juridiques, en particulier lorsque les personnes ou leurs familles se trouvent dans une situation irrégulière et, lorsqu’elles déclarent une disparition, elles sont fréquemment ignorées ou menacées par les autorités. En cas de décès de migrants, leurs restes ne sont souvent pas identifiés en raison des ressources insuffisantes allouées à la médecine légale et à l’identification par test ADN, et du manque de volonté et d’intérêt des gouvernements. Un autre obstacle de taille à l’identification est l’impossibilité de trouver des éléments ante mortem à partir desquels mener l’identification : à moins que la personne décédée n’ait eu sur elle des papiers d’identité, l’identification dépend des informations et des échantillons ADN fournis par les familles et les amis, dont les médecins légistes ne disposent généralement pas. Si les migrants sont en vie, ils peuvent être dans l’impossibilité de contacter leur famille, sans téléphone ni connexion Internet. Ils peuvent également être détenus par des structures criminelles, voire des gouvernements, sans la possibilité de solliciter de l’aide.
 

Le Pacte mondial sur les migrations est disponible en​​​​​​​ AR, ZH, EN, FR, RU, ES.

Documents

This report of the Special Rapporteur of the Human Rights Council on extrajudicial, summary or arbitrary executions focuses on the mass casualties of refugees and migrants in the course of their flight.
Date of publication:
16 août 2017
Information Type:
This report series highlights key trends in the data available on deaths during migration, and also urgent thematic issues linked to these. These include reports focusing on identification and tracing of missing migrants, data on migrant deaths, and missing migrant children.
Date of publication:
01 janvier 2020
Information Type:

Événements

The aim of the side event is to provide concrete examples of promising practices and potential ways forward on this under-addressed element of the GCM, emphasizing the need for regional cooperation and the important role being played by national organizations and sub-regional and regional bodies.

-
The phenomenon of missing migrants is a global humanitarian and human rights challenge.
-

Projets

The Last Rights Project is creating a new framework of respect for the rights of missing and dead refugees and migrants and bereaved family members.
The Argentine Forensic Anthropology Team (EAAF)’s Proyecto Frontera is aimed at creating a transnational regional system for the exchange of forensic information on missing migrants and unidentified remains along the Central America-Mexico-US migration corridor. Website in Spanish only.

Formation et orientation

Cover photo: IOM/Amanda Nero, Kigali, Rwanda. Description: At the Polyclinique Le Bon Samaritan, IOM runs all the health checks for the refugees before they are resettled in a third country, mostly in the US.
This Toolkit has been developed by IOM in collaboration with WHO, UN AIDS, and ILO with the support of the European Union under the Mainstreaming Migration into International Cooperation and Development (MMICD) project.
Date of publication:
01 février 2022
Source:
One of the most significant obstacles encountered in the search for missing migrants is the lack of compatibility of data gathered by different actors.
Date of publication:
01 novembre 2021

Vidéos

Recording of the consultation which took place on 9 March 2022.
Recording of the webinar on Round table 2 of the International Migration Review Forum, held as part of the Dialogue Series in the build up to the Forum, on 26 January 2022.

About the Migration Network Hub

What is the Migration Network Hub?

The Hub is a virtual “meeting space” where governments, stakeholders and experts can access and share migration-related information and services. It provides curated content, analysis and information on a variety of topics.

The Hub aims to support UN Member States in the implementation, follow-up and review of the Global Compact for Migration by serving as a repository of existing evidence, practices and initiatives, and facilitating access to knowledge sharing via online discussions, an expert database and demand-driven, tailor-made solutions (launching in 2021).

What content is displayed in the Hub?

The Hub aims to help you find information on migration, ranging from policy briefs and journal articles, existing portals and platforms and what they offer, to infographics and videos. The different types of resources submitted by users undergo peer review by a panel of experts from within the UN and beyond, before being approved for inclusion in the Hub. To provide guidance to users based on findings of the needs assessment, the content is ordered so that more comprehensive and global resources are shown before more specific and regional ones. Know a great resource? Please submit using the links above and your suggestion will be reviewed. Please see the draft criteria for existing practices here.

Apply to join the Peer Review Roster

Content submitted to the Migration Network Hub is first peer reviewed by experts in the field from both the UN and beyond. Applications are welcomed to join the roster on an ongoing basis. Learn more here.

Apply Now

Contact us

We welcome your feedback and suggestions, please contact us